De Maud FALCONNET, podologue.

En tant que professionnels de santé du pied, nous constatons toute l’année de nombreuses pathologies chez les coureurs. Le problème le plus courant étant les ongles bleus/noirs (hématome sous l’ongle).

 

Voici les conseils à adopter pour limiter au maximum les traumatismes et éviter l’ongle noir en course à pied :

  • La coupe de l’ongle. Coupez vos ongles droits et régulièrement afin d’éviter les chocs dans les chaussures. C’est bien connu : les descentes en trails sont traumatisantes pour les ongles de pieds.
  • La longueur des ongles. Coupez vos ongles court, tout en limant les bords pour éviter les blessures tel que l’ongle incarné.
  • Le soin des ongles.Tout comme pour la peau, les ongles ont besoin d’être nourris et renforcés pour tolérer les microtraumatismes los de vos séances de trails. Pour cela, l’application du sérum ONGLES NOIRS, TRAUMATISÉS de PODERM® est recommandé à tous les sportifs sujets à l’ongle noir en course à pied, traumatisé dans les chaussures de sport. Ce sérum fortifie et répare les ongles des sportifs. Il permet également de prévenir ou résorber les hématomes et contient des actifs antifongiques afin d’éviter l’apparition d’un champignon (mycose des ongles) sur l’ongle traumatisé.
  • L’importance du laçage. Le laçage permet de stabiliser le pied dans la chaussure tout en évitant aux orteils et aux ongles de venir buter au bout. Pour les coureurs sujets aux ongles noirs, nous recommandons de serrer le laçage sur l’avant pied afin de contrôler le glissement du pied dans la chaussure.
  • Bien choisir sa pointure. Nous recommandons de prendre une pointure au-dessus de sa pointure habituelle, afin de protéger les ongles des chocs. Il faut savoir également que le volume du pied augmente lors de l’effort.

 

Le soin du pied dans sa globalité est tout aussi important que votre entraînement dans votre plan de course. Retrouvez ci-dessous les bons gestes afin de préparer au mieux vos pieds et limiter les blessures :

  • Portez des chaussures qui correspondent à l’activité sportive pratiquée. Pensez à adapter vos chaussures en fonction du terrain et du dénivelé. Ne jamais courir avec des chaussures neuves pour une course : pensez à prévoir quelques sorties avant le Jour J.
  • Les chaussures s’usent ! Pour garantir la qualité des matériaux en trail, nous appelons nos patients à être vigilants sur l’usure des crampons dès 700 kms de course.
  • Renforcez la peau de vos pieds. Une méthode assez courante pour éviter les ampoules et limiter les frictions consiste à réaliser un tannage entre 3 semaines et quelques jours avant la course. Vous pouvez choisir une crème « anti-frottements » ou opter pour une alternative naturelle en appliquant sur vos pieds du jus de citron vert (il contient plus d’acide citrique que le jaune !), et du beurre de karité pour ses vertus nutritives. Le matin, appliquez le jus de citron ou crème anti-frottement. Le soir, nourrissez vos pieds avec une crème hydratante ou beurre de Karité.
  • Le gainage du pied en exercices réguliers permet delimiter les blessures et renforcer les muscles intrinsèques de vos pieds. Un pied renforcé et tonique vous confèrera une meilleure stabilité et donc… des meilleurs appuis !
  • Consultez un podologue au préalable pour faire un soin pré-course et enlever les peaux mortes et durillons. Le podologue du sport est habilité à vérifier vos baskets et votre foulée lors d’une analyse de course.

  

Maud FALCONNET

Podologue, fondatrice du laboratoire PODERM® et des cliniques PODERM®

 

En suivant ces quelques conseils, vous limiterez  fortement le risque de voir apparaître un ongle noir en course à pied. Recommandé pour tous les ongles des sportifs, le sérum ONGLES NOIRS TRAUMATISÉS DE PODERM® est disponible sur la boutique Poderm Professional. Ce sérum était également présent dans notre box de mai 2022, à découvrir !