Mégots, cannettes, paquets de chips… : la trace de l’être humain est partout, que ce soit dans les villes ou les milieux ruraux. Nous, traileurs, pour qui le respect de la nature constitue une valeur fondamentale, constatons à chaque course l’ampleur de ce phénomène. Même si nous pouvons parfois nous sentir impuissants devant cet affront fait à la nature, il est possible, à notre échelle, d’impacter les choses. Nous vous proposons dans cet article de découvrir l’un de ces moyens : le plogging !

 

Qu’est-ce que le plogging ?

Apparu en 2016 en Suède, le plogging (issu de la contraction des mots jogging et « pocka uppa » qui signifie « ramasser » en suédois) consiste à courir tout en récupérant les déchets trouvés sur son passage. Répondant en partie à la crise écologique de plus en plus alarmante et médiatisée, cette pratique s’est très vite répandue un peu partout dans le monde. Et malheureusement, avec plus de 81 tonnes de déchets sauvages jetés chaque année en France, sa pratique se révèle utile et n’est pas près de se terminer.

 

Comment pratiquer le plogging ?

Pour commencer, il suffit de vous équiper de gants, d’un contenant et de vos baskets !   Attention cependant : le sac devient vite lourd et difficile à transporter. Selon vos capacités et votre détermination, adaptez vos objectifs ou votre parcours. Si vous optez pour un ramassage de tous les déchets, prenez un, voire plusieurs sacs, et vérifiez qu’il y a des poubelles sur votre chemin (de préférence de tri). Nous vous déconseillons d’utiliser un sac à dos, qui risquerait de se salir et d’absorber les odeurs, le rendant difficile à nettoyer.

Vous pouvez également vous concentrer sur un seul type de déchets et adapter alors votre contenant. Par exemple, les cigarettes et les mouchoirs sont de petits déchets mais n’en sont pas moins polluants et sont souvent dispersés un peu partout. Ramasser ce type de petits déchets vous permettra de faire une course plus longue, sans trop vous charger, tout en améliorant l’environnement.

Vous craignez que le plogging ne ralentisse trop votre sortie trail ? Il suffit de ramasser un ou deux déchets à chaque sortie et le tour est joué ! Imaginez une nature où chaque personne ramasserait un à deux déchets par sortie… Cela améliorerait grandement la propreté de nos sentiers ! Bon, on est d’accord, l’idéal serait de ne rien avoir à ramasser. wink

 

 Plutôt seul ou accompagné ?

Comme le trail, le plogging est une pratique très libre qui s’effectue où, quand et comme on veut.  Séance solo ou en groupe, à vous de choisir ! Mais il est vrai qu’à plusieurs, c’est souvent plus sympa et motivant… Chacun y va d’ailleurs de ses petits commentaires au gré de ses découvertes, ce qui peut en faire un moment de franche convivialité. Le plogging offre d’ailleurs une bonne occasion de courir avec des personnes de niveaux différents au sein d’un même groupe, la séance étant ponctuée d’arrêts pour ramassage… smile

Certaines mairies et associations organisent des sessions pour les volontaires, mais vous pouvez très bien y aller entre amis ou en famille. N’hésitez pas à faire découvrir la pratique à vos enfants, pour qui le plogging sera un jeu et une bonne action !

Côté partage, le plogging s’est largement développé grâce aux réseaux sociaux, avec des posts chocs où l’on peut voir des tonnes de déchets récupérés en un laps de temps souvent très court.

Si vous avez envie de partager vos sorties plogging, il existe des applications, des sites et des groupes Facebook pour recenser vos performances. Vous pouvez notamment utiliser l’application WasteHunters qui permet d’enregistrer sa course tout en comptant le nombre et le type de déchets ou partager vos sessions avec le groupe Facebook Run Eco Team. Enfin, si vous habitez du côté de Nice, vous pouvez rejoindre le groupe Facebook Niceplogging qui organise régulièrement des évènements de plogging.

 

Des effets positifs sur la nature … mais aussi sur votre corps et votre esprit !

Si le plogging est bénéfique pour la nature, il l’est aussi pour vous ! En effet, pour récupérer les déchets, il vous faudra sauter, grimper, vous baisser… Cela vous permettra de varier vos mouvements en incluant flexions et accroupissements. Faites attention cependant à ne pas vous faire mal (au dos notamment) avec des gestes brusques ou en prenant des postures inappropriées.

En plus de sculpter votre corps, le plogging fera appel à votre attention. Pour repérer les objets, vous devrez rester attentif et observer les alentours, tout en courant. Un vrai moment dans l’instant présent !

Enfin, vous serez content de votre bonne action, ce qui vous fera du bien au moral et vous rendra heureux (euse) !

 

Alors, motivé(e) et prêt(e) à faire changer les choses ? N’hésitez pas à partager avec nous vos sessions plogging en nous taggant sur les réseaux sociaux pour qu’on puisse les voir et repartager !

 

Lauriane
Pour l’équipe My Trail Box