Entre entraînement trail et vie de famille, il y a parfois des conflits. En effet, pas toujours facile pour nous traileurs de pratiquer pleinement notre passion tout en profitant de nos proches. C’est pour ça qu’aujourd’hui, on fait le plein de conseils pour que vous puissiez continuer à vivre votre passion sans prise de tête ! smile

 

  1. Communiquez

Cela peut paraître simple, mais une bonne communication est à la base de tout. Pourquoi le trail est-il si important pour vous ? C’est ce que vous devez expliquer à votre ami(e)/conjoint(e) ou enfants. Ainsi, ils comprendront que le trail est un besoin pour vous, essentiel à votre équilibre. Par la suite, veillez à être attentif et bienveillant envers votre famille quelle qu’elle soit (traditionnelle, monoparentale, recomposée…).

 

  1. Organisez-vous

Une fois la première étape assimilée, organisez-vous ensemble et mettez-vous d’accord avec votre famille sur le planning de vos entraînements. Comparez vos emplois du temps. Vos proches sont-il au travail/à l’école alors que vous avez une heure de libre ? Notez-le. De même que les temps de sieste des enfants, ou activités extra scolaires. Attention à ne pas oublier de garder un temps pour les tâches ménagères et autres obligations familiales à répartir également ! Sinon, il y a fort à parier que des conflits vont surgir…wink

 

  1. Programmez vos séances d’entraînement

Maintenant que vous connaissez l’emploi du temps de tous et que vous vous êtes mis d’accord sur les grandes lignes,  créez-vous un planning à respecter pour votre entraînement trail. Programmez vos premières séances dans les créneaux déjà identifiés, puis questionnez-vous : plutôt matin, midi ou soir ? Êtes-vous prêt à vous lever plus tôt pour aller vous entraîner et bien commencer la journée ? Le matin serait alors une bonne option, surtout les week-ends ou lors des vacances scolaires, qui sont plus propices aux grasses matinées du reste de la famille. Y a-t-il une douche sur votre lieu de travail ? Si oui, courir le midi est une très bonne option et nombreux sont ceux qui profitent de leurs pauses du midi pour se dégourdir les jambes.

 

  1. Gardez un jour de repos

Que ce soit pour votre vie sociale ou votre corps, il est préférable de garder au moins un jour de repos. Cela permettra à votre corps de souffler et vous pourrez profiter de votre entourage dans le même temps. Nous vous conseillons de prendre cette journée de repos sur le week-end chaque fois que possible afin de partager d’autres activités avec vos proches. cool

 

  1. Restez flexible

Bien qu’il soit préférable de respecter son programme d’entraînement trail, restez toutefois flexible ! En cas de besoin, il est préférable de raccourcir, voire de reporter les séances plutôt que de créer une dispute qui ne fera que vous mettre de mauvaise humeur et vous stressera. Il peut donc être judicieux de prévoir une ou deux semaines de plus pour atteindre vos objectifs. Vous aviez prévu 12 semaines d’entraînement avant votre prochaine course ? Rajoutez-en deux de plus. Ne cherchez pas à rattraper absolument une séance loupée en la rajoutant à votre planning d’entraînement déjà chargé, mais décalez plutôt un peu votre planning. Il est possible, de temps en temps, de reporter à la semaine suivante une séance annulée en la rajoutant, mais en gardant toujours l’alternance des séances d’endurance fondamentale et de fractionné.

 

  1. Pensez au renforcement musculaire

Le renforcement musculaire est important pour l’entraînement trail. Pourquoi ne pas tenter d’en faire une activité ludique et à plusieurs, à la maison ? Vous créerez ainsi des émules, ce sera un bon moment de partage en famille et votre motivation en sera décuplée ! Que ce soit à l’intérieur ou dans le jardin, privilégiez le gainage, les squats, les burpees et autres exercices qui permettent de travailler le cardio et de renforcer les jambes.

 

  1. Gardez vos objectifs en tête

S’améliorer en trail demande de la motivation et du temps. Pas toujours facile de rester motivé(e) en jonglant avec des emplois du temps très chargés ! Cependant, ce serait dommage de baisser les bras, au risque d’être déçu(e). Fixez-vous donc des objectifs atteignables (comme une course avec dossard ou un défi personnel) qui vous aideront à rester motivé(e) à court, moyen et long terme. Et n’oubliez pas : l’entraînement doit rester un plaisir qui vous permet d’atteindre votre but !

 

  1. Partagez votre passion

Racontez vos sorties à vos proches et amis, montrez leur des photos, parlez de vos objectifs, et même de vos déceptions. Proposez leur de venir assister à l’une de vos courses. Ils seront fiers de vous voir dépasser la ligne d’arrivée, et fêter ça ensemble ne fera que renforcer vos liens !

 

Même si concilier entraînement trail et vie de famille semble parfois difficile au premier abord, il est finalement possible d’allier les deux tout en progressant. Peut-être même que votre famille deviendra un élément moteur de votre passion ! smile

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour partager avec nous vos conseils et anecdotes !

 

Lauriane
Pour l’équipe My Trail Box